L’école du samedi, comment ça fonctionne ?

Nous sommes tous passés par là. Avoir 10 ans et devoir répondre à la question suivante : « Et toi, tu veux devenir quoi quand tu seras grand ? ». Puis, quelques années plus tard, à la fin du collège, la question ressurgit mais cette fois de façon plus insistante puisque c’est la première étape de l’orientation qui arrive, avec son lot d’incertitudes à la clé.

Pourtant, faute de temps et de moyens, l’école ne permet pas assez de faire le lien entre le théorique et le concret. « Travaille bien à l’école, ça te sera utile plus tard ! ». Là encore, nous avons tous entendu un jour cette phrase. Mais, pour un enfant ou un jeune adolescent, ce discours n’est pas très parlant… Plus tard, c’est quand ?!

Partant de ce constat, Ikigai – L’école du samedi propose à des élèves scolarisés en réseaux d’éducation prioritaire de découvrir la société qui les entoure. Chaque samedi matin de l’année scolaire pendant trois ans, de leur année de CM2 à la fin de la 5ème, ils vont devenir tour à tour maçon, avocat, infirmière, architecte d’intérieur, agricultrice…

Grâce à la rencontre avec des professionnels passionnés et à travers des ateliers ludiques, ils comprennent mieux le monde qui les entoure, ils apprennent à se connaître, développent une image positive d’eux-mêmes et augmentent leur confiance personnelle. Bref, ils créent des perspectives d’avenir plus stimulantes et donc une motivation supplémentaire pour retourner à l’école chaque lundi matin.

Prenons un exemple concret. Pour découvrir les métiers du droit et mieux saisir le concept abstrait de la justice, nos jeunes vont recréer les conditions d’un procès en tenue et en jouant chacun le rôle de juge, de greffier, d’avocat… Entourés de professionnels du secteur, ils vont s’approprier ce concept théorique pour en faire leur réalité ! Et chaque mois permet de découvrir un nouvel univers 🙂

L’école du samedi en quelques points :

  • des classes de 25 élèves, motivés pour découvrir tout un tas de sujets
  • chaque semaine, 4 intervenants passionnés et passionnants viennent présenter leur métier sous forme de petits jeux, de mises en situation. Une seule règle : que les jeunes s’amusent et découvrent de façon ludique !
  • 20 thématiques différentes réparties sur trois ans : journalisme, droit, santé, construction, sciences, bien être, sport… Toute la diversité de la société.
  • chaque mois, 1 atelier a lieu en extérieur pour une sortie découverte (visiter un chantier, découvrir le Palais de Justice, un cabinet d’architecte…)
  • à la fin du cursus, au bout de trois ans, les élèves intègrent un réseau des anciens élèves pour obtenir l’aide d’un tuteur et pour se préparer à leur future orientation

—-

Les ateliers de l’association Ikigai – L’école du samedi sont accueillis chaque semaine par Cap Sciences.
Nous nous inspirons de deux modèles connaissant un grand succès aux Pays-Bas (IMCWeekendschool) et en Belgique (TADA), depuis respectivement 20 et 5 ans. C’est la première initiative de ce genre en France 🙂

Pour voir les grands principes de l’école du samedi, voici une vidéo de l’association belge TADA. Il suffit de cliquer ICI.

Grâce au soutien de tous nos bénévoles, organisations publiques ou privées, les actions d’Ikigai – L’école du samedi participent à Bordeaux à l’établissement d’une société plus inclusive et à une réelle égalité des chances.

Rejoignez l’aventure ! Venez participer à un atelier ou devenez membre !

Vous avez des questions ? Visitez notre foire aux questions ou contactez-nous.